Ressources STÆNK

Google Shopping : l’indispensable des e-commerces

Google shopping définition et utilité

Tout le monde a, un jour, été confronté sur son smartphone à une série de publicités à scroller sur Google. Cette réalité s’explique par la logique commerciale favorisée par le géant du web avec la mise en place de « Google Shopping ». Ce moteur de recherche marchand valorise les produits des e-commerçants qui pratiquent du référencement payant et qui payent pour apparaître sur la première page des résultats de recherche. Ils passent pour cela par des liens sponsorisés, les Product Listing Ads ou « PLA ».

Cette plateforme e-commerce permet donc aux entreprises de faire la publicité de leurs produits. Elle aide également à optimiser le trafic sur leurs sites e-commerces. Côté internaute, Google Shopping constitue par ailleurs un outil utile pour rechercher des produits et comparer leurs prix.

Pour le moment, le service est gratuit pour les particuliers et payant pour les e-commerçants. Google a néanmoins annoncé que la plateforme allait devenir gratuite en 2020. Pourquoi faut-il alors s’intéresser à Google Shopping quand on est un e-commerçant ? Comment faire pour utiliser la plateforme e-commerce facilement ?

Google Shopping, un outil de comparaison des produits e-commerce

La plateforme marchande Google Shopping remonte à 2002. Cette année-là, le service s’appelle Froogle et il est gratuit. Il devient ensuite Google Product Search en 2007, pour finalement se rebaptiser « Google Shopping » en 2012. Ce dernier changement nominatif marque le passage à un système payant. Dans tous les cas, la plateforme s’organise comme un moteur de recherche commercial.

Un moteur de recherche marchand

Depuis ses débuts, Google Shopping regroupe l’ensemble des produits vendus sur le web par ses e-commerçants partenaires. La plateforme positionne en priorité dans la SERP Google – ou « Search Engine Result Page » – les produits pour lesquels les e-marchands payent le plus cher, mais aussi ceux qui répondent le mieux aux critères des algorithmes Google.

L’affichage d’un produit sur Google Shopping comprend ainsi une image, un titre et une description. Cette organisation est d’ailleurs ce qui démarque les annonces sponsorisées des résultats organiques, même si ce n’est là qu’une des particularités du fonctionnement de Google Shopping.

Affichage de Google Shopping dans les résultats de recherche
Une requête telle que “téléviseur” génère des liens sponsorisés Google Shopping imagés et descriptifs.

L’enchère sur mots-clés au coeur du système des produits sponsorisés

L’algorithme Google compare les mots-clés utilisés dans le titre et la description du produit à ceux de la requête de l’internaute. Il identifie par la suite les offres de son flux produits qui correspondent le mieux à la requête. Ce sont ces produits qui apparaissent alors en priorité dans la SERP. L’internaute peut ensuite comparer leurs prix et cliquer sur l’un d’eux pour atteindre l’e-boutique correspondante.

Google Shopping s’organise donc essentiellement autour d’enchères sur les mots-clés, comme les autres outils de SEA (Search Engine Advertising) de Google. De la même manière qu’avec les Google Ads, l’affichage du lien sponsorisé ne coûte rien à l’entreprise. L’e-commerçant ne paye Google Shopping que si le client clique sur l’annonce, et ce au coût par clic (CPC).

Reste à souligner que tous les produits en ligne ne sont pas nécessairement sur Google Shopping. En France, et ce jusqu’à fin 2020, il faut encore payer pour apparaître prioritairement dans les résultats de Google. Les produits hors stock n’apparaissent par ailleurs pas sur la plateforme e-commerce.

Lire aussi : Quel est le coût d’une campagne Google Shopping ?

Augmenter le trafic vers son magasin en ligne

Pourquoi investir dans Google Shopping ? D’abord parce qu’il s’agit d’un moyen efficace de rendre visibles vos produits. La configuration imagée des liens sponsorisés encourage effectivement davantage les clics que les annonces textuelles. Une récente étude Adthena, The rise of Google Shopping, montre même que les dépenses dédiées à Google Shopping encouragent près de 15% de clics en plus sur vos annonces textuelles. Cette étude souligne également que Google Shopping représente à peu près 75% des dépenses publicitaires des entreprises américaines et britanniques.

L’autre réel avantage de cette plateforme e-commerce, c’est qu’elle permet aux marques d’augmenter et de qualifier le trafic vers leur magasin virtuel. Cette fréquentation est d’autant plus rentable qu’elle s’acquiert au coût par clic (CPC), un système de paiement qui favorisent les e-commerçants.

Google Shopping constitue donc un outil de prospection et de conversion efficace. En 2016, une étude CPC Strategy évalue ainsi à 2,46% son taux de conversion moyen. Ce chiffre recoupe cependant des pics sur certains secteurs d’activités. Le prêt-à-porter a par exemple un taux de conversion de 3,67%, la maison et l’ameublement un taux de 3,76% et l’animalerie de 6,35%.

Omniprésence visuelle de Google Shopping version mobile
Google Shopping s’adapte particulièrement bien à l’affichage mobile, vu que celui-ci oblige l’internaute à voir les liens sponsorisés avant d’accéder aux liens organiques.

Comment les entreprises utilisent Google Shopping ?

Pour se lancer sur Google Shopping et mieux référencer ses produits sur les résultats de recherche Google, il y a quelques étapes à ne pas louper. Les e-commerçants doivent être dotés d’un compte Google Ads (ancien « Google Adwords ») et créer un autre compte, dit « Google Merchant account ». Ils doivent aussi créer un “flux shopping” qui sert d’inventaire à Google au moment de classer les résultats de recherche. Petites explications.

Créer votre compte sur le Google Merchant Center

Pour se lancer sur Google Shopping, il faut se créer un compte sur le Google Merchant Center. Il vous est pour cela nécessaire de déjà posséder un compte Google, une boîte Gmail par exemple.

La deuxième étape consiste à relier votre votre compte Google Merchant à votre compte Google Ads. Cette démarche réclame de déjà posséder ou de créer un compte Google Ads. Dès lors, la procédure à suivre est simple :

  • rendez-vous dans votre compte Google Merchant Center ;
  • allez dans le menu déroulant, puis dans “association des comptes” ;
  • cliquez sur “Google Ads” et sélectionner votre compte Google Ads ;
  • cliquez sur “Associer le compte”.

Lancer votre première campagne Google Shopping

Une fois que vous avez créé votre compte Google Merchant et que vous l’avez associé à Google Ads, reste à lancer votre première campagne Google Shopping :

  • connectez-vous à votre compte Ads ;
  • allez dans “campagne” et cliquez sur “Shopping” ;
  • donnez un nom à votre campagne Google Shopping sur la page “sélectionner les paramètres de campagne” ;
  • dans les “paramètres shopping” allez dans “sélectionnez un compte” et sélectionnez votre “référence marchand”, autrement dit votre compte google Merchant Center ;
  • délimitez la zone géographique de vente de votre campagne SEA ;
  • définissez votre cible dans “Partenaires du réseau de recherche”.

Notez que le ciblage de vos audiences est l’étape qui vous garantit d’atteindre vos prospects et donc d’améliorer vos conversions. Il convient donc d’être précis, quitte à diviser vos campagnes en plusieurs zones géographiques si les réalités locales demandent des adaptations spécifiques. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre article « Comment (bien) utiliser Google Shopping ?« .

L’ensemble de ces étapes implique par ailleurs que vous ayez créé en amont un « flux Shopping ». Celui-ci incarne l’inventaire des produits concernés par vos liens sponsorisés. Vous devez donc ajouter des produits à Google Shopping. Pensez à détailler l’ensemble des données clefs de vos références, telles que les titres, les disponibilités, les descriptions et les prix. Ces données sont essentielles pour que vos annonces atteignent leurs cibles.

Quel rendu pour les internautes ?

Google Shopping est très accessible aux internautes, qui l’utilisent gratuitement. Il leur suffit de taper une requête dans la barre de recherche Google pour voir apparaître en haut à droite de la SERP les suggestions de produits sponsorisés qui correspondent à leurs mots-clés. Les particuliers peuvent aussi se rendre directement dans l’onglet “Shopping” de la page de résultats Google pour chercher une référence. Ils accèdent ainsi à un comparateur des prix des différents vendeurs. Le clic redirige ensuite l’acheteur vers votre boutique en ligne.

N’hésitez pas à lire notre article sur Comment apparaître sur Google Shopping pour en apprendre davantage.

Google Shopping comme comparateur de prix
L’interface Google Shopping pour comparer les prix 

Avec le passage à la gratuité de l’interface e-commerce, certaines choses vont changer. Les produits sponsorisés apparaissent jusqu’ici aussi bien dans l’onglet Shopping de Google que dans les résultats du référencement naturel. Dorénavant, la visibilité des flux de produits sponsorisés va se restreindre à l’onglet Shopping. Pour rester visible dans les résultats du référencement naturel, il faut donc continuer à enchérir sur les mots-clés. Les liens sponsorisés permettent en outre de se différencier de la concurrence, dans un contexte où les participants vont être de plus en plus nombreux.

Comment rester visible sur Google Shopping ?

Pour gagner en visibilité dans les résultats Google Shopping, il est important de suivre à la lettre les recommandations Google sur la qualité des données. Celles-ci sont accessibles sur votre compte Google Merchant Center. Google conseille notamment de fournir des illustrations produits qualitatives et des descriptions précises. N’hésitez pas, également, à exclure les mots-clés qui ne sont pas directement en lien avec votre offre, pour ne pas dilapider votre budget SEA dans des enchères inutiles. Essayez aussi de tenir vos données à jour, et notamment l’état de vos stocks.

Google Shopping bientôt gratuit en France ?

Pour le moment, une campagne Google Shopping coûte un certain prix. Récemment, Bill Ready, le responsable commercial de Google, a néanmoins affirmé auprès des journalistes de The Verge que la plateforme e-commerce se composerait d’annonces gratuites dès 2020. Google présente ce changement comme visant à aider les petits e-commerçants dans le cadre du COVID-19. C’est aussi, pour le GAFA, un moyen de rivaliser avec Amazon, qui gagne du terrain dans le domaine de la publicité sur Internet.

Si Google Shopping devient gratuit, pourquoi continuer à payer ?

Avec le passage à la gratuité de l’interface e-commerce, certaines choses vont changer. Les produits sponsorisés apparaissent jusqu’ici aussi bien dans l’onglet Shopping de Google que dans les résultats du référencement naturel. Dorénavant, la visibilité des flux de produits sponsorisés va se restreindre à l’onglet Shopping. Pour rester visible dans les résultats du référencement naturel, il faut donc continuer à enchérir sur les mots-clés. Les liens sponsorisés permettent en outre de se différencier de la concurrence, dans un contexte où les participants vont être de plus en plus nombreux.

Articles connexes

à propos de l'auteur.e. : Julie MICHEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIVRES BLANCS

TOP 10 STRATÉGIE WEBMARKETING

Découvrez les 10 meilleures stratégies webmarketing en 2020. De la stratégie d'entreprise à l'exécution, gagner en efficacité opérationnelle.

BOOSTER SON REFERENCEMENT

Téléchargez notre livre blanc et découvrez l'ensemble du processus pour optimiser le référencement de votre site sur les moteurs de recherche.