Comment optimiser une campagne Google Shopping ?

Optimiser les annonces Google Shopping

Vos campagnes Google Shopping sont lancées, encore faut-il maintenant que leurs résultats en termes de trafic et de conversions soient à la hauteur de vos investissements. L’efficacité des campagnes Google Shopping dépend avant tout de la qualité de votre flux produits. Pour bien utiliser Google Shopping, la maîtrise des consignes quant aux attributs produits est ainsi indispensable. Il existe néanmoins des outils et des astuces qui permettent de booster vos campagnes Google Shopping sans modifier la totalité de votre flux produits.

Les outils Google Merchant Center pour optimiser une campagne

Pour optimiser les campagnes Google Shopping, le Google Merchant Center propose trois types d’outils :

  • le diagnostic produit offre une analyse détaillée du flux produits pour identifier les attributs produits dont la configuration gêne la validation des annonces Google Shopping ;
  • le programme “avis sur les produits” permet d’afficher une note à votre article dans Google Shopping. Cette note aide à se différencier de la concurrence. Elle encourage également le prospect à progresser dans son processus d’achat.
  • Google Merchant Center permet aussi d’identifier certaines de vos annonces comme des promotions, et donc d’améliorer vos ventes. Vous pouvez utiliser l’outil promotion si vous n’avez que quelques offres spéciales à proposer, ou créer un flux de promotions si les remises s’appliquent à plusieurs articles.
L'outil promotion pour booster les annonces Google Shopping
L’outil promotion permet de faire ressortir une annonce dans les résultats Google Shopping.

Les stratégies pour optimiser une campagne Google Shopping

Google shopping donne la possibilité d’opter pour des campagnes publicitaires dites « intelligentes », ou pour des campagnes dites « classiques ». Les premières se basent sur le machine learning pour s’optimiser automatiquement. Les campagnes traditionnelles, quant à elles, demandent de maîtriser le Google Merchant Center. Elles recoupent des potentialités d’amélioration plus larges.

Quelles améliorations sur une campagne Google Shopping « intelligente » ?

Les campagnes Google Shopping intelligentes ne s’adaptent efficacement qu’aux comptes Google Shopping qui ont déjà accumulé des données. Le machine learning n’a effectivement que peu d’intérêt s’il n’a aucun historique de campagne publicitaire Google à exploiter. Opter pour ce type de campagne ne se justifie donc que si le compte Google Ads qui l’utilise est relativement ancien. Le machine learning n’est effectivement avantageux que si l’intelligence humaine ne suffit à croiser toutes les données.

Pour que les annonces issues de campagnes intelligentes puissent vraiment s’optimiser, il faut donc utiliser son compte Google Merchant Center depuis un certain temps. Un mois, c’est le délai minimum pour qu’une campagne intelligente puise s’auto-améliorer.

En savoir plus sur le fonctionnement de Google Shopping

Quelques astuces simples à mettre en place

Les campagnes Google Shopping classiques ne reposent que sur l’analyse humaine pour s’optimiser. Plusieurs astuces peuvent ainsi servir pour améliorer les résultats de chaque campagne publicitaire. Si l’annonceur souhaite cependant analyser ses campagnes Google Shopping en profondeur, il peut toujours confier sa stratégie SEA à une agence telle que Staenk.

Une piste d’amélioration pour les plus téméraires

Notre premier conseil va un peu à contre-courant des habitudes. Il s’agit de baisser les prix des articles vendus via les annonces Google Shopping.

Google Shopping fonctionne effectivement de telle façon qu’il positionne mieux les annonces qui affichent des prix moins chers que la concurrence. Il peut donc s’avérer utile de jouer, même ponctuellement, sur une stratégie de guerre des prix agressive. Ce positionnement ne s’applique pas, bien sûr, si les risques d’un nivellement des prix par le bas sont trop prononcés.

Les facteurs clés pour optimiser une campagne Google Shopping
La plupart des résultats de recherche sur l’onglet Google Shopping montrent que les annonces les mieux positionnées correspondent soit à des promotions, soit à des articles avec avis clients, soit à des prix bas.

La logique de cette stratégie ne se base pas sur le postulat que Google valorise les prix bas. Google positionne cependant mieux les annonces qui attirent les clics. Il se trouve que celles-ci se révèlent aussi être les annonces qui proposent des prix plus intéressants. Si vous optez pour cette astuce, pensez-bien, néanmoins, à aligner les prix affichés sur votre site web.

Les pistes d’optimisation Google Shopping les plus courantes

Une astuce qui fait ses preuves pour optimiser ses campagnes Google Shopping consiste à exclure les mots clés qui ne génèrent pas un trafic qualifié. Il convient pour cela de vous intéresser régulièrement aux requêtes à l’origine du trafic sur votre site e-commerce.

Une autre stratégie payante consiste à segmenter la campagne Google Shopping en fonction des objectifs commerciaux de chaque groupe de produits. Il convient dès lors d’attribuer un budget raisonné en fonction de chaque objectif. On peut par exemple investir davantage dans les produits phares, qui ont déjà fait leurs preuves. Cette astuce permet de générer des revenus publicitaires qui amortissent les risques liés à un autre groupe d’annonces moins sécurisées, par exemple des annonces destinées à promouvoir des nouveautés.

En termes de ciblage, pour finir, l’annonceur peut tester deux tactiques d’optimisation de ses campagnes Google Shopping :

  • ajouter des “audiences sur le marché” à ses campagnes Google Shopping permet de cibler des prospects intéressés par des articles proches de ceux que l’on vend ;
  • cibler par “liste de clients” consiste, par ailleurs, à fournir à Google les emails de ses clients et prospects pour aider le moteur de recherche à trouver des cibles “similaires”, et donc des prospects potentiels.

Lire aussi : Pourquoi Google Shopping reste un indispensable pour les e-commerces ?

Pourquoi les impressions de mes campagnes Google Shopping baissent ?

Une chute des impressions d’une campagne Google Shopping s’explique souvent par des erreurs dans le flux produits. Il convient dont de vérifier dans le Google Merchant Center que certains produits n’ont pas été refusés.

Faut-il envoyer souvent des flux produits à Google Shopping ?

Google Shopping valorise les données produits actualisées. La priorité réside donc dans ce critère, et dans la cohérence entre le flux produits et les données du site e-commerce.

Faut-il modifier ses enchères régulièrement ?

Les enchères au coût par clic vous permettent de mieux vous positionner dans les résultats Google Shopping que votre concurrence. Elles évoluent constamment, il faut donc les surveiller pour rester performant.

Des questions ? Contactez nos spécialistes en SEA !

Laissez un petit mot

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nouvelle interface Adwords : découvrez ce qui a changé + notre avis

Annoncée en mars 2017, la nouvelle interface Adwords est en cours de déploiement. L’objectif de Google est de simplifier les tâches récurrentes, faciliter la consultation des comptes et proposer de nouvelles options ! De quoi bouleverser la sphère SEA ! Découvrons les changements apportés sur le plan graphique et fonctionnel. Les changements apportés sur l’interface […]

Quelles seront les tendances du Référencement Payant de 2020 ?

Le SEA en 2020 Avec 4,389 milliards d’utilisateurs en 2019, internet, grâce au Référencement Payant, est devenu un média majeur pour les Annonceurs de tous secteurs.  Deuxième représentant des dépenses publicitaires mondiales après la télévision, internet est de loin le média en pleine croissance. De leur côté, les médias traditionnels ont une tendance vers la […]

Qu’est-ce que le référencement payant (SEA) ?

Proche mais à différencier du SEO, le référencement payant (aussi régulièrement désigné par l’acronyme SEA qui vient de Search Engine Advertising) repose sur l’achat d’espaces publicitaires en ligne. Le but est d’enchérir sur des mots-clés ou des emplacements publicitaires afin d’y diffuser rapidement des annonces ciblées. Cette notion est aussi appelée « liens sponsorisés ». […]

Être recontacté par Staenk

Parlez-nous de votre projet digital !

  • Code postal
Maud contact

Parlons performance et webmarketing.
Maud vous recontactera sous 48h pour discuter de votre projet.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x