Ressources STÆNK

Comment ajouter des produits sur Google Shopping ?

Ajouter des produits à Google Shopping

En tant que comparateur de prix, Google Shopping ne fonctionne pas sans un catalogue de produits. Google construit ce catalogue à partir des données produits que lui fournissent les annonceurs. Mais comment s’organise la procédure qui consiste à ajouter ses produits sur Google Shopping ?

Comme pour tout ce qui relève de Google Shopping, l’entreprise marchande doit passer par son compte Google Merchant Center pour transférer ses produits sur Google Shopping. Elle doit ensuite créer un flux de produits selon une démarche spécifique. Les données produits que l’annonceur transmet doivent également comporter des attributs produits obligatoires, qui respectent certains critères.

Cet article Staenk revient sur toutes les spécificités de la démarche de référencement payant qui permet de transférer ses données produits à Google Shopping.

Créer un flux produits pour importer vos données sur Google Shopping

Pour bien utiliser Google Shopping, il existe de nombreuses procédures à respecter. Il faut notamment que l’annonceur ait créé un flux produits pour que Google Shopping affiche ses annonces publicitaires. Ce flux produits sert de lien entre la marque et un compte Google Merchant Center. Il incarne ainsi un pont entre l’annonceur et la plateforme Google Shopping, pont qui sert à transmettre les données produit.

Il existe deux types de flux produits sur Google shopping. Les « flux principaux » sont les seuls à permettre d’ajouter des produits à son compte Google Merchant Center. C’est aussi via ce type de flux que l’annonceur supprime des produits de Google Shopping, choisit la langue de diffusion de ses annonces et cible les pays de vente.

Les flux produits dits “supplémentaires” ont pour rôle, quant à eux, d’actualiser ou de modifier les données du flux principal.

Quelle procédure pour ajouter des produits sur Google Shopping ?

Pour transmettre ses données produits à Google Shopping, il faut donc créer un « flux principal » de produits sur son compte Google Merchant Center :

  • aller dans la page “Produits” de son compte Merchant Center, partie “Flux” ;
  • dans l’onglet flux principal, cliquer sur le “+” ;
  • fournir les informations requises en termes de pays de vente, de règlement, de langue de rédaction. des annonces ;
  • préciser ensuite la “destination” du flux de produits, c’est-à-dire les « programmes » Google autorisés à utiliser les produits du flux produits ;
  • choisir une méthode d’importation du flux produits principal.
Ajouter des produits sur Google Shopping via un flux de produits principal
Création d’un flux de produits principal sur Google Shopping

Il existe plusieurs “méthodes d’importation” qui permettent d’ajouter des produits sur Google Shopping :

  • beaucoup d’annonceurs apprécient d’utiliser Google Sheets. En tant que plateforme Google, ce tableur Google permet effectivement d’importer des fichiers paramétrés selon les attentes du géant de web ;
  • la « récupération planifiée » est un mode d’importation prisé des nouveaux annonceurs, pour sa simplicité d’exécution. Elle permet à Google de récupérer un flux produits depuis le serveur de l’annonceur ;
  • l’ « importation » s’effectue, quant à elle, soit manuellement, soit en transférant un fichier dans Google Merchant. Il faut pour cela utiliser un protocole de réseau sécurisé de transfert de données, tels que SFTP ou FTP, ou encore via Google Cloud Storage ;
  • Google peut également récupérer les données produits directement sur le site e-commerce de l’annonceur. On parle alors d’une méthode d’importation dite de l’ « exploration du site web ». Cette méthode demande cependant d’avoir adopté sur son site internet des données structurées qui répondent aux attentes Google Shopping.

Quels attributs obligatoires pour un flux produits Google Shopping ?

Pour que le flux produits créé fonctionne et que l’entreprise puisse ajouter ses produits à Google Shopping sans problème, il faut que les données produits respectent un certain nombre d’attributs produits. Google Shopping détaille longuement les règles que doivent respecter chacun de ces attributs. Le respect de ces consignes accélère le temps de validation de vos annonces Google Shopping.

Voici quelques attributs produits indispensables pour le fonctionnement de Google Shopping :

  • l’identifiant produit, ou ID produit, est propre à chaque item et le différencie des autres produits du flux ;
  • le titre du produit se limite à 150 caractères et doit répondre aux requêtes de l’internaute ;
  • la description du produit fait 5000 caractères maximum et gagne à reprendre des mots-clés ;
  • chaque produit s’installe dans une catégorie Google Shopping, à définir selon les consignes du GAFA en matière de catégorisation ;
  • l’URL de destination renvoie à la page produit ;
  • l’état du produit : neuf, d’occasion ou usé ;
  • l’URL de l’image produit ;
  • la marque du produit et son code article international, qu’il s’agisse de l’EAN (European Article Numbering), de l’IAN (International Article Number), ou du GTIN (Global Trade Item Number) ;
  • la disponibilité du produit : « in stock » ou « out of stock » ;
  • le prix final du produit, après promotion s’il y a lieu, en cohérence avec le prix affiché sur le site web ;
  • les frais de livraison à domicile, à paramétrer sous forme XX.XX EUR.
Google donne des indications précises sur la façon de rédiger chaque attribut produit de son flux produits. Extraits du support Google sur les attributs produits.

En savoir plus : Pourquoi Google Shopping est indispensable aux e-commerces ?

FAQ – Comment ajouter ses données produits à son compte Google Merchant Center ?

Comment ajouter des produits sur Google Shopping sans passer par un flux produits ?

Les annonceurs qui ne veulent pas utiliser de flux produits pour transmettre leurs données produits à Google Shopping se destinent au format dit des annonces « Shopping pour un produit ». Ils ne peuvent pas accéder au format d’annonces « produits en magasin ». Ils ne peuvent pas non plus faire la même modification sur plusieurs produits, comme ajouter une promotion. Cette démarche se réserve donc aux entreprises qui utilisent Google Shopping pour quelques produits seulement, avec des stratégies commerciales différentes pour chacun d’eux. Dans tous les autres cas, la création d’un flux produits principal reste indispensable.

Peut-on utiliser un même flux produits pour différents types d’annonces Google Shopping ?

Oui, c’est même la recommandation de Google Shopping. L’annonceur peut ajouter certains types d’annonces en “destination supplémentaire” après création du flux produits principal, ou exclure certains produits de certains formats d’annonces.

Quelle “langue” choisir pour mon flux produits ?

La “langue” que Google Shopping demande de sélectionner au moment de la création du flux produits correspond à la langue dans laquelle sont rédigées les données produits. Notez que si vous avez sélectionné en “pays de vente” un pays qui parle plusieurs langues, comme la Belgique, toutes ces langues vous sont proposées.

Sous quelle forme afficher les prix dans mes données produits ?

En ce qui concerne le prix du produit, les unités et les décimales peuvent être séparées par un point ou par une virgule. Pour les frais de livraison, il faut toujours utiliser le point. Dans un cas comme dans l’autre, il reste primordial que les prix fournis à Google Shopping correspondent exactement à ceux visibles sur le site internet.

à propos de l'auteur.e. : Julie MICHEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIVRES BLANCS

TOP 10 STRATÉGIE WEBMARKETING

Découvrez les 10 meilleures stratégies webmarketing en 2020. De la stratégie d'entreprise à l'exécution, gagner en efficacité opérationnelle.

BOOSTER SON REFERENCEMENT

Téléchargez notre livre blanc et découvrez l'ensemble du processus pour optimiser le référencement de votre site sur les moteurs de recherche.