URL canonique : définition et usages

URL canonique définition et usages

L’un des grands enjeux du SEO technique consiste à éviter le contenu dupliqué. La redirection 301 se voit souvent conseillée dans ce cas. Elle ne répond pourtant pas à toutes les problématiques des webmasters. Elle ne répond notamment pas au risque de plagiat ou de fiches produits très similaires, mais néanmoins toutes importantes. C’est dans ces situations que l’URL canonique s’impose. Que désigne cette balise ? À quoi sert-elle et comment l’utiliser ?

En quoi consiste une URL canonique ?

L’URL canonique se définit comme l’adresse d’une page web qu’on souhaite que les moteurs de recherche considèrent comme étant l’originale. Il s’agit d’une balise, qu’on appelle aussi balise canonical, rel canonical, balise canonique ou Web meta canonical. En anglais, on parle de “canonical URL”. Pour rappel, le sigle URL désigne l’expression “Uniform Resource Locator”, c’est-à-dire l’adresse web.

Cette balise s’intègre au code HTML pour signaler aux moteurs de recherche que cette page est l’originale. Si d’autres pages reprennent ce contenu, ils ne doivent donc pas les indexer. Objectif : protéger un contenu original de ses copies, et notamment du duplicate content, ou contenu dupliqué. Les moteurs de recherche considèrent ainsi tout autre version de ce même contenu comme étant la même page que la canonique.

Comment installer une URL canonique sur mes pages web ?

Il existe trois méthodes pour installer vos balises canoniques.

Vous pouvez intégrer la balise canonical dans un code HTML. Il faut, dans ce cas, placer l’attribut rel= »canonical » dans l’en-tête HTML des pages concernées, ou “header”. Notez que la page canonique doit elle aussi être indiquée canonical. Elle pointe dans ce cas vers elle-même.

La ou le webmaster signale ici l’adresse dans le format <link rel = »canonical » href= »www.urlcanonique.com »>, entre le « head » et le « /head ».

Deuxième méthode : ajouter une ligne dans l’entête HTTP. Il faut alors insérer au niveau de l’entête Link: <URL>; rel= »canonical ».

La dernière méthode consiste à s’appuyer sur la sitemap de votre site internet pour y ajouter les URLs canoniques, officiellement rattachées à d’autres pages web.

À quoi ça sert, ce Web meta canonical ?

Pour optimiser le référencement naturel de son site internet, il faut éviter le contenu dupliqué. Un objectif pour lequel les traditionnelles redirections 3xx ne sont pas toujours adaptées.

Quel rapport entre balise canonique et contenu dupliqué ?

Le contenu dupliqué désigne le fait que deux pages web d’URLs différentes affichent un contenu identique. Il représente un risque de pénalités SEO sur Google. Les moteurs de recherche peuvent aussi choisir de valoriser certaines pages web au détriment d’autres qui n’avantagent pas votre stratégie.

Le duplicate content peut apparaître par plagiat. Il arrive que certaines personnes chargées de la rédaction web se permettent de copier votre contenu. Le risque le plus prononcé en ce moment réside cependant surtout dans la copie automatique par des robots. Le contenu peut aussi se voir duppliqué quand d’autres sites web veulent faire votre publicité.

Les duplicate contents se produisent également sur votre propre site internet, par exemple en passant de HTTP à HTTPS. C’est par ailleurs un problème courant des sites ecommerce d’envergure, dont certaines pages produits ne se différencient que par un détail, comme une taille ou une couleur.

La meilleure solution pour éviter le contenu dupliqué est d’utiliser l’attribut rel=canonical. Cet attribut indique aux moteurs de recherche quelle URL doit être considérée comme l’originale.

Quelle différence, alors, entre la balise canonical et la redirection 301 ?

La redirection 301 s’adresse autant aux moteurs de recherche qu’aux utilisateurs. L’URL canonique ne s’adresse, quant à elle, qu’aux moteurs de recherche. Le visiteur ne peut jamais la lire, ni découvrir par lui-même qu’il lit une page web canonique.

La redirection 301 ne permet par ailleurs pas d’encadrer les cas où du contenu très similaire doit néanmoins être consulté, comme c’est le cas des pages produits très ressemblantes. Elle a par ailleurs tendance à parfois ralentir la vitesse de chargement des pages. Une caractéristique qui n’est pas sans impact sur le référencement naturel et l’expérience utilisateur.

Cas spécifique : les pages web ecommerce avec tri produits

Certains sites web marchands utilisent un système de tri des produits qui apparaît dans les adresses URL. Les petites modifications induites par le filtrage par tri ne suffisent cependant pas à rendre les pages uniques aux yeux des moteurs de recherche. Il convient donc d’insérer une URL canonique sur chacune des pages web que génère votre système de tri des produits.

Prudence, cependant, quand cette manipulation s’applique à de nombreuses pages. Si, par exemple, vous enregistrez par erreur plusieurs canonical URLs pour différentes pages web, les moteurs de recherche risquent de n’en sélectionner qu’une. D’autres pages web optimisées pour le SEO peuvent en souffrir. Inversement, enregistrer une URL canonique pour des contenus différents peut nuire à votre référencement naturel. Les robots Google risquent de délaisser vos pages non-canoniques. Attention, en outre, à ne pas se tromper entre page canonique et page secondaire. En cas de doute, contactez une agence web comme Staenk pour paramétrer de grande quantité de balises canonical.

Vous aimerez également ces articles:

Laissez un petit mot

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
seo pages zombies

Pages Zombies : comment les éviter sur son site ?

Si vous possédez un site Web, vous devez avoir des pages zombies. Les pages zombies peuvent en fait nuire à votre référencement SEO et sont des pages que vous devez absolument supprimer de votre site. Les pages zombies sont des pages de votre site qui reçoivent peu ou pas de trafic. Ces pages peuvent exister […]

ymyl

Your Money Your Life : ce qu’il faut savoir en SEO

Vous avez peut-être entendu parler du terme YMYL (Your Money Your Life). Cet acronyme, que l’on peut essayer de traduire en français par “Votre argent, votre vie”, désigne un site web ou une page qui peut avoir un impact direct sur la vie de l’internaute et peut donc affecter son bonheur, sa santé, son argent […]

Être recontacté par Staenk

Parlez-nous de votre projet

  • Hidden
    Code postal
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Maud contact

Parlons performance et webmarketing.
Maud vous recontactera sous 48h pour discuter de votre projet.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x