Ressources STÆNK

Validation des annonces Google Shopping : combien de temps ?

temps validation annonces Google Shopping

Les consignes à respecter pour voir apparaître son entreprise sur Google Shopping sont très nombreuses. Le temps que les annonceurs prennent à les appliquer permet de comprendre celui que passe Google à la validation des annonces Google Shopping.

Ces délais d’approbation sont variables, et dépendent d’une multitude de paramètres. Maîtriser ces facteurs permet d’améliorer ses chances de voir ses annonces rapidement validées. Dans les meilleurs cas, l’annonceur peut ainsi s’attendre à une vérification sous 3 jours.

Un délai d’approbation variable sur Google Merchant Center

Le processus pour qu’une campagne Google Shopping soit validée et donc diffusée peut prendre plusieurs jours. Pour apparaître sur Google Shopping, les annonces publicitaires passent effectivement différents types d’évaluation.

Google vérifie en priorité que le flux de produits principal répond bien à toutes les consignes qui régissent les données produits. Celles-ci doivent notamment comporter une dizaine d’attributs obligatoires, tels que le titre du produit, sa description ou son tarif. Ces attributs doivent en outre parfois s’afficher sous un format spécifique. Tous ces paramètres relèvent de la procédure d’ajout des produits sur Google Shopping. Ils réclament tous un certain temps de vérification.

Les recommandations de Google en termes d’annonces Shopping sont très détaillées. Le géant légifère sur toutes les données produits, et notamment sur les images produits.

Google passe notamment au peigne fin les titres et les descriptions produits. Ceux-ci doivent s’adapter à l’article au millimètre près. L’enjeu, pour l’annonceur, réside effectivement dans le fait de répondre efficacement aux requêtes des internautes. Pour cela, l’entreprise n’a droit qu’à 150 caractères de titre et 5000 caractères de description. Il convient donc d’utiliser des mots-clés précis pour différencier un produit de l’autre, et faciliter l’expérience de recherche de l’utilisateur.

La diversité des données produits et des formats d’annonces qu’évalue Google explique que la validation des annonces Google Shopping prenne plusieurs jours. C’est aussi ce qui permet de comprendre que certaines annonces soient rapidement validées et d’autres non. Plus les algorithmes de Google se repèrent facilement dans vos données produits, plus vos annonces ont des chances de recevoir une validation rapide.

Quelles astuces pour accélérer la validation des annonces Google Shopping ?

Les consignes qui régissent la rédaction des données produits sur Google Shopping sont nombreuses. Il peut parfois s’avérer long et laborieux de les apprendre et de les appliquer toutes. C’est pourtant une démarche judicieuse pour bien utiliser Google Shopping. La majorité des cas de refus d’annonces Google Shopping s’expliquent effectivement par le non-respect des règles sur les données produits.

Dans ces cas-là, l’annonceur a 28 jours pour rectifier le tir. Il doit, pour cela, corriger l’ensemble des données produits concernées, puis réimporter son flux produits principal. Google prend dès lors 3 jours pour réévaluer le flux. Autant dire que la procédure se révèle quasiment aussi chronophage que celle qui consiste à s’informer sur les consignes en termes d’attributs produits en amont de la demande de validation.

Les recommandations Google à propos des attributs produits dépendent parfois du secteur d’activité de l’annonceur. Ici, un exemple de recommandation destinée au secteur du prêt-à-porter. ©Google Shopping Support

Une fois que l’annonceur obtient la validation des annonces Google Shopping, quelques astuces permettent d’accélérer le lancement de sa campagne. Il peut par exemple miser sur un coût par clic (CPC) maximum généreux, ou privilégier une stratégie d’enchères de “maximisation des clics”.

Refus de validation des annonces Google Shopping : comment réagir ?

Il arrive que Google refuse certaines annonces Google Shopping. L’annonceur reçoit dans ce cas soit des alertes sur ses flux produits, soit des alertes relatives aux articles.

Dans le premier cas, le problème se situe le plus souvent au niveau des attributs produits. Dans le cas d’une alerte portant sur les articles, les soucis peuvent être de différents ordres.

Un refus d’articles donne cependant toujours à des explications de la part de Google. L’annonceur reçoit donc des avertissements ou des suggestions d’optimisation concernant ses produits.

Les avertissements concernent souvent des articles dont la vente est en fait interdite sur Google Shopping. Cette interdiction s’explique parfois par le fait que la vente des produits concernés est soumise à une limite d’âge ou à la vérification de l’identité de l’acheteur.

On trouve parmi les articles dont la vente est impossible sur Google Shopping :

  • les produits de billetterie, comme les places de spectacles ou titres de transport ;
  • la plupart des véhicules terrestres et maritimes ;
  • les produits liés à la gestion financière et aux investissements ;
  • les devises et autres monnaies virtuelles ;
  • les services ;
  • les biens immobiliers ;
  • la plupart des produits impliquant une facturation continue.
Comment contacter le Google Merchant Center ?

Vous pouvez vous rendre sur le support Google Merchant Center. L’annonceur peut y chercher ses réponses par thèmes, poser des questions à une communauté d’experts ou contacter directement un conseiller Google.

Comment résoudre une erreur d’identificateur de produits ?

De nombreuses annonces Google Shopping sont refusées parce que l’annonceur a fait une erreur de frappe au moment de l’entrée de l’attribut produit GTIN (Global Trade Item Number). Google Shopping exige également que l’entreprise renseigne soit le GTIN, soit le MPN (Manufacturer Part Number). Les deux champs ne peuvent pas rester vides en même temps.

Des questions concernant votre stratégie de référencement payant ?

Contactez nos experts SEA !

à propos de l'auteur.e. : Julie MICHEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIVRES BLANCS

TOP 10 STRATÉGIE WEBMARKETING

Découvrez les 10 meilleures stratégies webmarketing en 2020. De la stratégie d'entreprise à l'exécution, gagner en efficacité opérationnelle.

BOOSTER SON REFERENCEMENT

Téléchargez notre livre blanc et découvrez l'ensemble du processus pour optimiser le référencement de votre site sur les moteurs de recherche.