Coronavirus : les marques doivent-elles se tourner vers le marketing d’influence ?

stratégie de marketing d’influence dans le contexte du coronavirus

La société d’études Kantar a récemment publié les résultats de son enquête sur les réactions consommateurs dans le contexte de pandémie de coronavirus. Il en ressort notamment que les individus attendent un marketing de marque plus engagé. Plus facile à dire qu’à faire pour les entreprises, qui craignent de voir leurs initiatives marketing critiquées parce qu’inadaptées au contexte pandémique. D’autres freinent les dépenses, par peur qu’elles ne soient pas rentabilisées par de futures recettes.

Il reste pourtant un domaine dans lequel il est raisonnable d’investir : le marketing d’influence. Les influenceurs se dressent tous les jours un peu plus comme des acteurs de choix dans la lutte contre la diffusion du virus. Leur rôle ne se cantonne définitivement plus à la diffusion de codes promos. Pourtant certains, comme le youtubeur Amixem, affirment que les partenariats sont en chute libre.

La crise du coronavirus implique-t-elle d’abandonner le marketing d’influence ou au contraire de l’investir en trouvant le ton juste ?

Des influenceurs qui s’engagent dans la lutte contre le coronavirus

L’étude internationale menée par la société Kantar en 2020 montre qu’une des priorité des influenceurs est d’avoir “un comportement éthique vis-à-vis des followers”. C’est notamment le cas pour 57% des influenceurs français. Avant la crise du COVID-19, cet engagement sociétal se traduisait souvent par des prises de position écologiques, féministes ou humanitaires. La pandémie qui a saisi le monde depuis décembre 2019 redessine cependant les priorités des influenceurs.

L’épidémie du coronavirus a effectivement amené plusieurs influenceurs à publier des contenus visant à encourager le confinement. L’Organisation Mondiale de la Santé a sauté sur l’occasion. L’OMS a ainsi lancé le “Safe Hands Challenge” sur Tik Tok. Ce défi a encouragé des stars internationales à se filmer en train de se laver les mains. En France, des influenceurs ont également publié des vidéos pour prôner la distanciation sociale ou pour encourager les soignants.

Influeuceuse engagée contre le coronavirus
Enjoy phoenix, 4e instagrameuse la plus suivie de France, adopte un positionnement engagé dans la lutte contre l’épidémie

C’est dire la portée des influenceurs quand il s’agit de problématiques humaines et sociétales. Le consommateur fait ainsi davantage confiance aux influenceurs qu’aux marques pour incarner ce type de positionnements. Cela ne signifie pas pour autant que les marques doivent se désengager totalement du marketing d’influence. Elles peuvent, au contraire, utiliser la pertinence actuelle des influenceurs pour valoriser leurs projets d’aide à la lutte contre la pandémie. Le marketing d’influence encourage aussi les levées de fonds solidaires dont les entreprises ont l’initiative.

A voir aussi : Boostez votre visibilité grâce à l’utilisation de la vidéo

Le marketing d’influence pour divertir de l’épidémie

Outre l’engagement éthique qui est clairement attendu des influenceurs, les consommateurs espèrent aussi – peut-être moins consciemment – des occasions d’oublier le drame en cours. En ce sens, les influenceurs qui trouvent le ton juste pour faire rire de la situation, ou pour la faire oublier, ont également toutes leurs chances de voir leur popularité augmenter.

Une telle attente explique que les vidéos tutorielles aient toujours autant le vent en poupe. Toutes les vidéos qui ont pour objectif d’offrir des astuces pour mieux vivre le confinement ont donc un vrai potentiel de succès. Il peut s’agir de conseils culinaires, éducationnels, de conseils beauté, sportifs, ou de développement personnel. Les thématiques à creuser dans le cadre du confinement sont larges et peuvent être investies par les marques.

Selon l’étude Kantar, les consommateurs n’attendent pas des marques qu’elles réduisent leurs initiatives marketing à cause de la pandémie. La plupart des entreprises peuvent donc poursuivre les contrats de sponsoring avec les influenceurs. La pandémie qui frappe le monde touche effectivement tous les secteurs. Toutes les entreprises doivent donc pouvoir continuer à communiquer avec leurs clients. Seul impératif, cependant : éviter la sortie de route. Le coronavirus ne doit pas constituer une opportunité marketing, et les consommateurs ne supportent aucun faux pas. Les stratégies d’influence doivent par conséquent être millimétrées.

marketing d’influence et risque de bad buzz pendant le coronavirus
Le contexte sanitaire lié au coronavirus implique des risques de bad buzz accrus et une plus grande nécessité de contrôler le marketing d’influence. L’influenceuse Kim Glow a récemment perdu plusieurs partenariats du fait de ses propos polémiques dans le cadre du coronavirus. L’agence de voyage GoPromoVoyages a annoncé sur Instagram la fin de son partenariat avec l’influenceuse.

A voir aussi : 5 stratégies efficaces pour récolter des avis clients

Marketing d’influence : miser sur l’humain pendant le confinement

Les influenceurs restent des personnalités qui paraissent proches et accessibles à leurs fans. C’est ce qui explique qu’ils se permettent des contenus éditoriaux engagés ou décalés sur le coronavirus sans être forcément mal perçus. Il n’en est pas de même des entreprises, qui ont rarement cette dimension humaine et émotionnelle.

Pour investir le marketing d’influence, deux types de contenus s’offrent ainsi particulièrement aux marques en ce moment. La plateforme chinoise Tik Tok profite d’un succès sans précédent. Ses téléchargements aux Etats-Unis sont ainsi passés de 4,9 millions en février à 6,2 millions en mars. Les influenceurs peuvent y développer des vidéos amusantes, sur lesquelles le placement de produit reste envisageable.

Pour rester dans le bon ton, cependant, il reste plus facile de s’inscrire dans la tendance du streaming en direct. Les consommateurs apprécient l’aspect convivial du live dans le contexte du confinement. Une façon discrète, donc, de rester visible pour les marques. Décathlon l’a bien compris. La marque de matériel sportif utilise ainsi son partenariat avec l’influenceuse Emilie Détré pour proposer des entraînements sportifs en vidéos live sur Instagram.

le marketing d’influence de Décathlon pendant le COVID-19
Décathlon poursuit son marketing d’influence avec des vidéos en direct animées par l’influenceuse Emilie Détré.

Laissez un petit mot

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Utiliser une web-série au service de la marque employeur

Si vous ne savez pas quelle série regarder, pas de panique ! Nous avons la solution qui est tout simplement d’aller vous faire voir… Allez Bisous 😉  Plus sérieusement, nous avons une surprise pour vous. Staenk lance une web-série ! TOUDOUM… Elle se nomme “Allez Vous Faire Voir”. Découvrez les étapes de production, l’aspect marketing […]

Confinement : comment adapter votre stratégie webmarketing pour le B2B ?

Depuis le vendredi 30 octobre, la France est plongée dans un deuxième confinement pour faire face à l’épidémie COVID-19. Avant de commencer, vous avez un site e-commerce, découvrez nos conseils de stratégie ! Le premier confinement a été, pour certaines entreprises et établissements , l’occasion de se démarquer auprès de la concurrence et d’exploser leur […]

Mon recrutement chez Staenk

Comment j’ai été recruté chez Staenk ?

Arrivée en septembre 2020 pour mon alternance en Master 2 de stratégie digitale, j’intègre l’équipe en tant que consultante social media. Je vous raconte mon recrutement et mon intégration au sein de l’agence Staenk ! 😉 Mon recrutement – Staenk agence de webmarketing J’ai été recruté pendant le confinement courant avril/mai par Swann Le Moigne, […]

Être recontacté par Staenk

Parlez-nous de votre projet digital !

  • Hidden
    Code postal
Maud contact

Parlons performance et webmarketing.
Maud vous recontactera sous 48h pour discuter de votre projet.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x