Core Web Vitals, votre plan d’actions SEO en 4 étapes

comment préparer son site à la mise à jour de l'algorithme google core web vitals

Ça y est, nous sommes au printemps ! Et qui dit printemps en SEO, dit mise à jour algorithmique Google. Nous avions eu droit l’année dernière au Core Update May 2020, préparons nous dès maintenant à la fameuse tempête Core Web Vitals (ou Signaux Web Essentiels en français) annoncée depuis plus d’un an par le célèbre moteur de recherche.

Petite particularité cette année : Google, sans (évidemment) entrer dans les détails, nous explique sur quoi porte le changement d’algorithme. Et avec Core Web Vitals, il s’agit bel et bien de l’UX des sites internet qui sera désormais davantage prise en compte

Seulement, selon une étude Screaming Frog, seuls 12% à 13% des sites internet respecteraient les critères Core Web Vitals.

Le mois de mai bouleversera t-il réellement les résultats de recherche dans ce sens ? Que nous ayons droit à une tornade ou à un coup de vent, mai annonce dans tous les cas un tournant UX qui sera progressivement plus important d’années en années. Le SXO, ça ne fait que commencer !

Alors comment se préparer et parer au mieux son site internet pour Core Web Vitals ? Nous vous donnons aujourd’hui notre plan d’actions du printemps 2021 !

Définition du Core Web Vitals

Tout d’abord, qu’est ce que la mise à jour Core Web Vitals (Signaux Web Essentiels) ?

Il s’agit en fait de l’introduction à l’algorithme de Google des 3 premiers indicateurs UX-SEO auxquels le moteur de recherche souhaite s’attaquer :

  • Le LCP (Largest Contentful Point), qui mesure la vitesse de chargement des pages (moment du clic jusqu’au moment où le contenu principal de la page est chargé)
  • Le FID (First Input Delay), qui mesure l’interactivité des pages, plus précisément la vitesse de réponse entre le clic de l’utilisateur et la réaction du navigateur.
  • Le CLS (Cumulative Layout Shift), qui mesure la stabilité visuelle des pages (à quel point le contenu et sa mise en page sont constants, ne changent pas inopinément sans action de la part de l’utilisateur).

Un site rapide ! (critère LCP)

Le LCP, ou Largest Contentful Point, est l’indicateur Core Web Vitals de temps d’affichage

La recommandation de Google concernant cet indicateur : le temps de chargement des pages de votre site web doit être des plus rapides et idéalement se trouver en dessous de 2,5 secondes.

Pour connaître le LCP de vos pages web, vous pouvez notamment consulter :

  • Google Search Console (rubrique Améliorations, Signaux web essentiels), qui va faire un rapport sur l’ensemble de vos pages, en différenciant les interfaces (analyse pour navigation sur ordinateur ou sur mobile).
  • Page Speed Insights, qui va vous permettre d’analyser techniquement une ou plusieurs pages de façon précise et d’obtenir des recommandations concrètes pour améliorer son score.
  • D’autres outils sont également à votre disposition tels que Lighthouse, Chrome DevTools ou encore Web Vitals Extension. De quoi bien s’équiper !

Exemple donné par Google pour le chargement du site CNN

Un site réactif ! (critère FID)

Le FID, ou First Input Delay, est l’indicateur Core Web Vitals de réactivité

La recommandation de Google concernant cet indicateur : faites en sorte que, entre le clic de l’utilisateur sur un élément de votre page et la réponse à ce clic côté navigateur, le temps de réponse soit le plus court possible (l’idéal est en dessous de 100 ms).

Pour connaître le FID de vos pages web, vous pouvez également consulter Google Search Console et Page Speed Insights.

Un site visuellement stable ! (critère CLS)

Le CLS, ou Cumulative Layout Shit, est l’indicateur Core Web Vitals de stabilité

Google est désormais capable de détecter si une page proposée à un internaute subit des changements de mise en page non sollicités, risquant de perturber ce dernier. 

La recommandation du moteur de recherche à ce sujet : faites en sorte que vos pages web soient le plus stables possibles, sans éléments et blocs susceptibles de bouger ou d’apparaître de façon abrupte. 

Pour connaître le CLS de vos pages, vous pouvez également consulter Google Search Console et Page Speed Insights.

Vérifiez l’UX global de votre site internet

Vous avez vérifié la performance UX de votre site sur les trois critères LCP, FID et CLS ? Vous avez prévu de corriger les défauts éventuels liés à ces métriques ? C’est parfait !

Maintenant, n’oubliez pas que l’expérience des utilisateurs sur votre site ne se résume pas à ces simples éléments. Profitez de 2021 et ses surprises pour revoir votre démarche SXO de manière plus globale.

Les autres indicateurs UX déjà intégrés dans l’algorithme Google

Vous le saviez peut-être ou non, Google a déjà intégré plusieurs critères de performance UX à son algorithme au cours de ces dernières années.

Même si ces derniers ont à priori un impact faible sur le référencement naturel des sites, ils existent et il sera intéressant de les travailler au maximum, aussi bien pour vos utilisateurs que votre SEO.

Les 4 éléments qui pèsent déjà (à petite échelle) dans la balance sont les suivants :

  • La compatibilité mobile. Google propose un rapport sur ce critère à l’aide de Google Search Console, rubrique Recommandations / Ergonomie mobile. Le moteur de recherche encourage fortement cette orientation mobile first, notamment en faisant la promotion de l’AMP.
  • Google Safe browsing. Cette fonctionnalité disponible notamment sur le navigateur Google Chrome a pour but de détecter et bloquer tout contenu suspect voire dangereux. Le fait que votre site soit sûr et ne propose pas de contenus abusifs (téléchargement de fichiers non fiables, etc.) est important ! 
  • Le protocole HTTPS. Un site doté d’un certificat SSL est un plus, aussi bien pour votre SEO que pour vos utilisateurs !
  • Les publicités intrusives. Depuis plusieurs années maintenant, Google dévalorise les sites comprenant trop de publicités interstitielles, c’est-à-dire de contenus publicitaires gênant l’utilisateur (occupant trop de places sur la page,  cachant le contenu, survenant brusquement, etc.).

Améliorez la qualité de votre expérience utilisateur en vous basant sur… votre propre expérience utilisateur

L’expérience de vos utilisateurs sur votre site va au-delà de simples critères quantitatifs. Peut-être est-il temps pour vous de faire un tour complet de votre site, un état des lieux général de l’expérience qu’il propose.

Concrètement, il vous suffira de prendre du temps (prenez-vous de deux heures à une journée entière) pour naviguer de fond en comble sur votre site, à la fois sur ordinateur et sur mobile. Rendez-vous sur un maximum de pages, et notez toutes les réflexions que vous vous faites sur l’expérience utilisateur. Voici le type de questions que vous devez vous poser :

  • Est-ce que les pages se chargent assez rapidement pour moi ? 
  • L’arborescence du site et son menu sont-ils cohérents et compréhensibles ?
  • Le texte est-il facilement lisible ?
  • Les contenus importants sur le site sont-ils tous à portée de vue (et de clic) ? 
  • Est-ce que les boutons sont faciles à cliquer ? 
  • Les liens ne sont-ils pas trop rapprochés entre eux ?
  • Est-il globalement facile de naviguer sur le site, s’y retrouver, comprendre son cheminement ?
  • Les pages traduisent-elles simplement le message et les informations que je souhaite mettre en avant ? 
  • Les pages reflètent-elles pleinement ma marque et mes valeurs ?

Faites pratiquer cet exercice au maximum de personnes possibles autour de vous, et recueillez bien l’ensemble des remarques. Triez vos notes (sur un tableur ou un powerpoint par exemple), organisez-les et explicitez les au maximum (captures d’écran, exemple,…) : vous voilà en possession d’un cahier des charges clair. Vous pouvez alors l’envoyer à votre développeur pour que celui-ci réalise les optimisations nécessaires.

Comment analyser les performances de mon site pour correspondre aux critères Signaux Web essentiels ?

Concrètement, comment analyser facilement sa conformité CWV ?

1. Rendez-vous sur votre propriété Google Search Console !

2. Consultez le rapport proposé mobile puis ordinateur

Google Search Console nous indique ici que sur interface mobile, il a détecté des erreurs à partir de mi-mars sur 60 URL. Ces erreurs proviennent de l’indicateur LCP, l’indicateur de stabilité des pages, qui est à plus de 0,25 lorsque. Idéalement, il devrait être à moins de 0,1. Aïe, il va falloir qu’on améliore tout ça ! Mais rien n’est insurmontable pour la brigade SEO de Staenk 😉

Je clique sur le ou les URL concernées pour connaître les pages qui ont le même problème (sûrement que le souci de stabilité provient d’un élément commun à ces pages).

Google Search Console me suggère de consulter l’outil PageSpeed Insights : je clique sur le bouton qui est proposé.

3. Consultez les suggestions d’amélioration PageSpeed Insights

Sur PageSpeed Insights, je trouve les différentes statistiques de la page et retrouve mon indicateur CLS, qui n’a effectivement pas un score optimal.

En descendant, l’outil me propose des opportunités -il s’agit de suggestions qui permettraient d’améliorer le chargement de la page.

Plus bas se trouve la partie Diagnostic, dans laquelle je peux chercher les potentielles sources de mes problèmes de CLS. Bingo ! J’apprends que mes images ne disposent pas des attributs width et height et que les ajouter pourrait réduire nos décalages et améliorer la stabilité de nos pages.

→ Et voici, j’ai identifié comment améliorer mon indice LCP ! Plus qu’à travailler côté développement pour améliorer ces éléments. La vérification est à réitérer pour chaque erreur détectée, sur chaque interface (mobile et ordinateur).

4. Traitez ensuite les Améliorations nécessaires 

Considérées moins graves par Google que les erreurs appelées “lentes” en rouge vues tout à l’heure, les “améliorations nécessaires” sont tout de même à surveiller. On constate ici que l’on pourrait améliorer la vitesse de chargement de 30 pages du site.

→ C’est parti, on applique le même procédé de vérification que celui vu tout à l’heure 😉

Comment améliorer ces signaux pour mon site ?

Globalement, quelles sont les bonnes pratiques pour optimiser son score CWV ?

Voici nos conseils principaux : 

  • Avoir un hébergement rapide
  • Compresser vos images
  • Utiliser des formats d’image de nouvelle génération tels que WebP ou JPEG 2000
  • Éviter d’avoir trop d’animation ou de contenu visuel dynamique
  • Penser Mobile-First (avoir un site des ultra-optimisé pour mobile)
  • (Connaisseur) Avoir une configuration de mise en cache du serveur efficace
  • (Connaisseur) Ôter les fichiers CSS et JS inutiles
  • (Connaisseur) Optimiser au mieux le processus d’affichage dans le navigateur (thread principal)

Alors, prêt à affronter le mois de mai ? 😉

Vous l’aurez compris, l’expérience utilisateur et le SEO deviennent une réalité. Il est maintenant plus que jamais important pour les sites de répondre à une certaine exigence de qualité d’un point de vue UX. Pourquoi ne pas faire le point maintenant ? 

Si vous n’êtes pas (encore) bilingue SXO, n’hésitez pas à vous faire aider par une agence de référencement naturel !

FAQ

Qu’est ce que le projet Core Web Vitals de Google ?

Le projet Core Web Vitals (ou Signaux web essentiels en français) correspond à une mise à jour algorithmique de Google prenant en compte l’expérience utilisateur des sites internet. Cette mise à jour introduit 3 nouveaux critères de performance dans le classement des résultats de recherche : le LCP (vitesse de chargement de la page), le FID (vitesse de réactivité de la page aux interactions des utilisateurs), et le CLS  (stabilité visuelle de la page).

Quelle est la date de la mise à jour Google Core Web Vitals ? 

La date de la mise à jour Core Web Vitals de Google est mai 2021.

Comment avoir un site adapté Core Web Vitals ?

Pour avoir un site UX-friendly enregistrant de bonnes performances sur les 3 indicateurs LCP, FID et CLS, il vous faudra principalement optimiser votre vitesse de chargement, le temps de réactivité des éléments du site lorsqu’une action est réalisée, et la stabilité visuelle des pages.

Quels sont les outils nécessaires pour mesurer mes indicateurs Core Web Vitals ?

Pour s’assurer que votre site respecte les nouvelles exigences Core Web Vitals de Google, l’utilisation de l’outil Google Search Console et sa rubrique Signaux web essentiels est impérative. Autrement, de nombreux autres outils sont à disposition pour obtenir davantage de données et optimiser ses pages : PageSpeed Insights, Lighthouse, Chrome DevTools,…

Articles connexes

Laissez un petit mot

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Rédaction web : vers une désacralisation du contenu SEO ?

Défenseurs acharnés du SEO, déposez les armes ! Vouloir désacraliser une pratique parfois surestimée ne signifie pas supprimer toute stratégie marketing SEO. Il s’agit davantage de faire entendre que le SEO n’est pas une baguette magique pour grimper dans les résultats des moteurs de recherche… Chercher à créer du contenu pour son site aujourd’hui, c’est […]

[TEST] Votre site respect-il les consignes SEO Google ? L’outil Varvy sur le banc d’essai.

Bloggeurs, e-commerçants, spécialistes du référencement, votre site respect-il toutes les consignes seo formulées par Google en 2016 ? Découvrez Varvy, un outil en ligne pour webmaster qui va devenir LA référence en matière d’analyse. Vous avez un site Internet et vous pensez qu’il est optimisé pour les moteurs de recherches, google, bing, yahoo ? Google, […]

Tout savoir sur la position 0 en SEO

La position 0, également appelée quick answer box (boîte à réponse) ou featured snippets, est la première position dans les résultats naturels de Google. Sommaire1 Qu’est-ce que le featured snippet (position 0)2 Exemples en fonction des typologies de recherche3 Comment apparaître en position 0 ?4 L’intérêt SEO de la position 05 Des sites qui profitent de […]

Être recontacté par Staenk

Parlez-nous de votre projet digital !

  • Code postal
Maud contact

Parlons performance et webmarketing.
Maud vous recontactera sous 48h pour discuter de votre projet.