Ressources STÆNK

Votre téléphone vous écoute-t-il ?

Avez vous déjà eu cette impression étrange que votre téléphone vous écoute ? Après une discussion autour de la machine à café vous vous étonnez de retrouver des publicités relatives au voyage juste mentionné ? 

Pour ma part, cela s’est passé il y a quelques semaines. En pleine préparation d’un anniversaire, je discutais avec un ami en appel Messenger sur le choix critique de l’alcool. C’est non sans surprise que j’ai alors découvert sur Facebook une annonce ciblée pour une marque de Gin que nous avions cité à plusieurs reprises. 

Ceci n’étant pas la première fois que cela m’arrive à moi et mon entourage, j’ai décidé d’enquêter sur le sujet. 

Le doute s’instaure dans les médias

Depuis quelques mois, c’est un nuage d’articles qui débarque sur la toile et cette question récurrente : nos smartphones nous espionnent-ils ? 

Le premier à avoir lancé l’alerte est le journal Indé Vice qui titrait “Votre téléphone vous écoute, ce n’est pas de la paranoïa”.

Le journaliste Australien Sam Nichols affirme avoir interrogé un consultant en sécurité numérique qui lui aurait confirmé que nos téléphones nous écoutaient bien.

Il a par la suite mené directement l’expérience en répétant plusieurs fois par jour des phrases déclencheuses de type « J’envisage de retourner à l’université » ou « J’ai besoin de chemises pas chères pour le travail » et selon lui, le résultat était sans appel : la plupart des annonces Facebook étaient relatives à des cours pour l’université ou à des marques abordables.

BFM Tv, France Culture, Huffington Post, USA Today, Consumerreports, Makeusof et tant d’autres se sont alors intéressés à la rumeur.

Alors vraie Paranoïa ou Non ? Les avis sont partagés.

Techniquement cela semble désormais possible mais les entreprises telles que Facebook, Google et autres n’auraient à vrai dire pas besoin de cette technologie pour pouvoir cibler ses audiences sur des contenus en accord avec leurs envies. 

Dans l’un de ses articles, le journal d’actualité Quartz défend une réalité beaucoup plus inquiétante que la simple écoute de nos discussions. Les entreprises telles que Facebook et Google développeraient des avatars de nous, utilisateurs (grâce à la technologie Machine Learning), afin de prédire nos envies d’achat. Notre avatar unique récolterait depuis la création de notre compte une source telle d’informations (recherches, clics, centres d’intérêts, âge…) qu’il serait capable de prédire nos conversations et nos envies. C’est en tout cas ce qu’affirme un ancien employé de Google. 

Selon consumerreports.com des chercheurs de l’université de Northeastern ont testé à l’aide d’un programme plus de 17 000 applications Android populaires et n’auraient pas trouvé de preuves concrètes qu’une d’entre ellesnous écoutait.

Aucune affirmation donc du côté des médias. 

Mais alors qu’en disent Facebook et Google ?

Facebook a fermement dénié cette pratique dans un communiqué publié en 2016 titré “Facebook Does not Use Your Phone’s Microphone for Ads or News Feed Stories” (“Facebook n’utilise pas le micro de votre téléphone pour des annonces ou fil d’actualité”) difficile d’être plus clair Mark ! 

Mais qu’en dit ses conditions générales ? 

Lorsque Facebook parle des annonces et de ses méthodes de ciblage, il ne fait dans un premier temps uniquement référence à de “la publicité basée sur les centres d’intérêt en ligne”. 

Conditions générales Facebook

À en croire cet article, aucune ouverture possible d’un téléphone qui écoute nos conversations hors ligne. Et via Messenger ? 

En allant plus loin dans ce que personne ne lit jamais mais accepte Facebook dit “Nous recueillons le contenu, les communications ainsi que d’autres informations que vous fournissez lorsque vous utilisez nos Produits”. 

Il continue par la suite “Nos systèmes traitent automatiquement le contenu et les communications que vous et d’autres fournissez, afin d’analyser le contexte et ce qu’ils contiennent aux fins décrites ci-dessous.” Et ces fins sont sans surprises “[…] pour vous envoyer des communications commerciales, vous parler de nos produits et vous faire part de nos conditions et de nos règlements.

Rien n’interdit donc selon les informations trouvées, de cibler à partir d’une conversation téléphonique via Messenger. 

Et Google alors ?

Le média Belge VTR mais également France Inter, L’Echo et tant d’autres appuient que les employés de Google ont accès à nos données audio provenant de Google home ou Smartphones Android, afin d’améliorer l’intelligence artificielle. 

Et Google ne s’en cache à vrai dire pas dans ses Conditions Générales

Nous pouvons notamment y trouver :

“Nous collectons des informations relatives à votre activité au sein de nos services. Celles-ci nous permettent par exemple de vous recommander une vidéo YouTube susceptible de vous intéresser. Les informations relatives à votre activité que nous recueillons peuvent inclure les éléments suivants : […] Des informations audio et vocales lorsque vous utilisez des fonctionnalités audio.”

Google continue alors en expliquant qu’il utilise (entre autres) les données “Selon vos paramètres, nous pouvons également vous présenter des annonces personnalisées sélectionnées sur la base de vos centres d’intérêt.”

Rien n’est donc contre l’utilisation des discussions enregistrées dans votre salon par votre assistant Google Home à des fins publicitaire. 

Quoi de mieux que de faire le test par nous même ? 

N’ayant pas de Google Home, nous n’avons pas pu faire le test avec ce produit. Mais nous avons tout de même pu réaliser une série de tests afin de mettre au défit ces écoutes.

Afin d’éviter toutes interférences nous nous sommes assurés de choisir des produits ou services que nous n’avons en aucun cas recherché lors des derniers mois et auxquels nous n’avons pas le souvenir d’avoir eu des publicités ciblées.

Nous avons commencé avec des tests lors de discussions avec le téléphone posé et verrouillé. La discussion portait sur l’achat d’une appareil photo en citant différentes grandes marques. Après 3 jours d’essais, aucune publicité n’est apparue sur les réseaux sociaux ou des sites partenaires Google.

Tout en gagnant en persévérances, nous avons alors discuté de changer de forfait de téléphone en citant l’ensemble des grands nom de la téléphonie avec Facebook ouvert. Et là !… Non toujours aucun résultat… De même avec Google ouvert et avec des discussions Messenger. C’est alors un mélange de déception et de soulagement qui nous a envoyé.

Mais de la même manière que l’on ne trouve jamais ce que l’on cherche, c’est sans le vouloir que la surprise a été totale. Au cours d’un trajet de voiture, Marie, votre spécialiste SEO, a dit à haute voix “J’ai plus d’essence, il faut que je fasse le plein ! ”, instantanément une fenêtre pop up est apparue sur l’application Waze avec le message “Besoin d’essence ? Voici les stations autour de vous”. Est-ce un hasard ? Waze, qui appartient à Google, a t-il un autre système pour savoir que vous avez besoin d’essence ? Difficile à savoir. 

Quelques semaines plus tard, l’un de mes amis discutais lors d’un meeting du livre “Père Riche Père Pauvre” et voici l’annonce qu’il a eu dès le lendemain :

Annonce Père Riche Père Pauvre

Alors, votre téléphone vous écoute-t-il ? Il est toujours difficile de savoir si cela est un hasard ou non mais la question mérite plus que jamais d’être posée. Je vous invite à nous partager vos expériences en Commentaire si vous avez eu des exemples ou vous vous êtes senti écouté par votre téléphone ! 

à propos de l'auteur.e. : Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIVRES BLANCS

TOP 10 STRATÉGIE WEBMARKETING

Découvrez les 10 meilleures stratégies webmarketing en 2020. De la stratégie d'entreprise à l'exécution, gagner en efficacité opérationnelle.

BOOSTER SON REFERENCEMENT

Téléchargez notre livre blanc et découvrez l'ensemble du processus pour optimiser le référencement de votre site sur les moteurs de recherche.