Être populaire sur les réseaux sociaux est aujourd’hui de plus en plus difficile, que ce soit pour un influenceur ou pour une marque. Pourtant, une stratégie webmarketing sur ces plateformes permet d’acquérir des leads, augmenter et améliorer votre notoriété, vendre encore plus facilement…à condition de s’y prendre correctement. Alors comment élaborer sa stratégie marketing pour soi ou pour son entreprise, et enfin créer et fédérer votre sacro-sainte communauté ?

1. Définissez des objectifs clairs et motivants

Si on ne lui donne pas de règle, un objectif peut être très large. Alors comme pour la production de contenu, nous vous conseillons d’utiliser la méthode des objectifs SMART.

Pour rappel, cette méthode peut être le pilier de toutes vos stratégies, qu’elles soient commerciales ou marketing. Définissez donc un objectif qui soit :

  • Spécifique

Un objectif doit être compréhensible par tous. Si votre objectif est de « gagner plus d’argent » ou « être une star sur les réseaux sociaux », vous partez dans le mauvais sens. L’objectif doit clairement définir ce que vous attendez. Privilégiez « avoir plus de leads issus de Pinterest » ou « augmenter l’engagement sur nos publications Instagram », ou « avoir plus d’abonnés Linkedin ».

  • Mesurable

Chiffrer votre objectif ! Par exemple, « augmenter l’engagement sur nos publications Instagram de 20 % ».

  • Ambitieux

Vous devez animer vos collaborateurs (et vous avec) avec un objectif ambitieux, afin de motiver la productivité ! Pourquoi l’objectif d’augmenter l’engagement est de 20 % et non 10 % ?

  • Réaliste

Ambitieux ne veut pas dire inaccessible. Prenez en compte les ressources que vous avez : équipe, temps, budget. Cet objectif est-il pertinent ?

  • Temporel

Bien entendu, définissez en combien de temps vous souhaitez atteindre cet objectif. Si le projet est long, n’hésitez pas à le découper en plusieurs sous-objectifs avec leurs propres dates limites. Ça nous donne donc «  je souhaite augmenter l’engagement sur les publications Instagram de notre entreprise de 20 % d’ici le 30 septembre ».

Cet objectif clair à pour but de créer du contenu pertinent sur un canal spécifique afin d’augmenter l’attention de vos prospects/clients rapidement. C’est déjà plus clair !

2. Identifiez votre audience

Vous avez votre objectif détaillé pour devenir une star sur les réseaux sociaux ? Parfait. Maintenant, il s’agit de savoir auprès de qui vous allez communiquer pour réussir à atteindre ce Graal.

Deux cas de figures :

  1. Vous n’avez pas de présence sur les réseaux sociaux, et donc vous n’avez aucune idée de votre réelle audience.
  2. Vous avez déjà une audience, car vous êtes présents sur les réseaux sociaux mais malheureusement, malgré vos efforts, ça ne prend pas… ou alors vous avez une audience que vous n’attendiez pas (et dont, plus embarrassant, vous ne voulez pas, ça arrive).

Dans le cas 1, filez tout de suite créer vos comptes pour réserver votre nom. Vous n’aimeriez pas qu’un individu malfaisant se l’approprie ! Ensuite, pour diffuser vos messages aux bonnes personnes, et non faire une communication de masse non pertinente, commencez à imaginez 3 personas, c’est-à-dire vos clients idéaux (on cherche à détailler son genre, son âge, sa situation professionnelle et personnelle, ses attentes, ses centres d’intérêts…), selon ces 3 segments :

Les personnes que vous touchez déjà

Oui oui, même sans avoir de réseaux sociaux, vous pouvez déjà savoir qui vous touchez déjà, à partir du moment où vous avez eu un contact avec au moins un client : vous êtes fleuriste et vendez uniquement dans une boutique physique ? Vous voyez vous-même qui vient dans le magasin et achète chez vous ! Vous avez un site web ? Google Analytics va vous être très utile ! Trouvez toutes les caractéristiques des personnes qui représenteraient votre meilleur client actuel. Cette audience est à fidéliser, mais aussi ces caractéristiques vous aideront à définir votre ciblage pour les publicités sur les réseaux sociaux.

Dans l’exemple d’un fleuriste, mon persona peut être :

  • Caroline
  • 50 ans
  • employée
  • mariée
  • 2 enfants
  • achète des fleurs 1 fois par semaine pour son foyer, et 1 fois toutes les deux semaines pour faire des cadeaux
  • utilise Facebook et Whatsapp occasionnellement
  • attend un choix varié de compositions
  • apprécie le conseil personnalisé
  • n’aime pas se déplacer pour acheter

En termes de communication sur les réseaux sociaux, un exemple de solution simple pour fidéliser Caroline serait de créer une page avec une boutique Facebook où le fleuriste pourrait mettre ses photos quotidiennement et les partager, ou créer un compte Whatsapp pour être à l’écoute des attentes de ses clients et leur envoyer des photos des compositions en temps réel.

Les personnes que vous voulez toucher

Ce segment définit la prochaine audience que vous aimeriez toucher, que ce soit une audience plus jeune ou un marché qui émerge. Restons sur notre exemple de fleuriste. La prochaine clientèle qu’il veut développer pourrait être :

  • Ophélie
  • 28 ans
  • employée
  • fiancée
  • pas d’enfant
  • achète rarement des fleurs
  • achète en ligne
  • utilise Instagram et Youtube quotidiennement
  • cherche des idées pour son futur mariage
  • aime les mood boards
  • suit des influenceuses sur les réseaux sociaux

Comment développer ce segment ? Le fleuriste peut publier ses compositions pour mariage dans des mise en situation réelles et créer ses propres mood boards pour que ses prospects les trouvent facilement et les épinglent sur Pinterest, ou les enregistrent sur Instagram. Les épingles liées au site du fleuriste, ou les publications Instagram, avec une légende explicite et inspirante, liée à un compte optimisé avec l’adresse de la boutique et le lien vers le site permettront à ces prospects de penser à vous.

Les cercles d’influence

Là on va parler des personnes… qui touchent les personnes que vous voulez toucher. C’est bon, vous êtes toujours avec moi ? Qui influence votre audience ? Le marketing d’influence a une place bien particulière dans les stratégies digitales depuis quelques années, au point qu’on a l’habitude de dire que les consommateurs font plus confiance à la communication d’un influenceur qu’à la communication de la marque. C’est comme si un ami vous recommandait l’utilisation d’un service ou d’un produit. D’ailleurs, chez Staenk, le marketing d’influence, ça nous connaît bien.

Créer ces 3 personas va vous permettre de mieux communiquer en comprenant les attentes de vos cibles, et aussi sur quelles plateformes elles se trouvent. Vos personas ne sont pas ou peu sur Twitter ? Alors privilégiez vos efforts ailleurs !

3. Maîtrisez les codes de chaque réseau social

Maintenant que ce dégraissage est fait, passons (enfin) aux réseaux sociaux, car, sans même parler des algorithmes, il y a du boulot.

Chaque réseau social a sa propre population, sa propre communauté. Je vous déconseille de communiquer sur Linkedin de la même manière que sur Snapchat, les attentes sont radicalement différentes.

Par exemple, Winamax, site de paris en ligne, communique de façon très corporate sur Linkedin sur son activité :

Stratégie Webmarketing Winamax

Néanmoins, sur Twitter, ils ont laissé la main à un Community Manager qui maîtrise parfaitement les codes de ce réseaux social, propice aux trolls et aux discussions autour du sport. Au programme, humour assez osé, ironie, utilisation de mêmes, autodérision, sens de la répartie dont est friande la communauté Twitter… Un mélange qui place le compte devant ses concurrents en termes d’abonnés, d’engagement et donc de popularité.

Une communication efficace, un tournant parfois très compliqué à comprendre pour les néophytes et les dirigeants d’entreprises. Pourtant, le compte est un exemple dans son secteur et pour les pros du digital.

Un ton qui n’empêche pas d’être très professionnel, mais toujours avec la réactivité adéquate.

Ou alors vous jouez la carte à fond avec votre ligne éditoriale, comme Netflix et ce recadrage de cet abonné aux propos déplacés :

Mais attention à la mauvaise utilisation de ces réseaux. Très récemment, une campagne de publicité très agressive de la société Comme J’aime (box Minceur) portée par le non moins désormais célèbre Bernard Canetti a envahi nos écrans de télévisions et les fils d’actualités Twitter. Sous chaque tweet de personnalité ayant le moindre embonpoint, Bernard Canetti invitait (= spammait) cette personne à profiter d’une semaine gratuite de sa solution amincissante. Pas forcément le meilleur moyen de se faire apprécier par ces influenceurs, ni par la communauté qui était lasse de voir cette publicité sur son écran de télévision et sur son fil d’actualités. Résultat :

Badbuzz entreprise Twitter

Alors, le conseil, l’échange, et les bonnes affaires ! Twitter est plus que n’importe quel autre le réseau social de l’instantanéité.

Sur Facebook, la portée des publications de votre page est très restreinte, prévoyez un budget publicitaire en conséquence. L’avantage de ce réseau social est qu’il regroupe la plus grosse communauté : vous y retrouverez les adolescents… comme les mamies.

Augmenter sa visibilité Facebook

Amenez les internautes à commenter et à taguer leurs amis sur votre publication pour augmenter votre portée. En retour, Facebook vous définira comme une entité pertinente et vous donnera plus de visibilité pour vos prochaines publications :

Communiquer sur Facebook

Instagram est le réseau social qui a gagné le plus de terrain ces dernières années. Son algorithme récompense les utilisateurs qui utilisent ses différentes fonctionnalités, donc si vous n’êtes pas encore un adepte des stories, à vous de jouer.

Instagram analyse aussi le temps que passe un utilisateur sur une publication. Alors créez l’échange entre vous et votre communauté. On pourrait facilement citer comme exemple le compte de la célèbre Kylie Jenner, demi-sœur Kardashian et influenceuse pouvant facturer une publication Instagram pour la modique somme de 1.000.000€, mais connaissez-vous Charles Martinet, le doubleur du plus célèbre plombier de la planète : Mario ? Figurez-vous qu’il est étonnement très présent sur Instagram et qu’il détient presque les 100.000 abonnés. Pourquoi ? Parce qu’il distribue du contenu vidéo pertinent à ses abonnés fans de l’univers du personnage de Nintendo, et qu’il part à leur rencontre lors des salons !

Devenir influenceur Instagram

Ils ont tous les deux leur façon de créer un lien avec leurs abonnés, mais ça reste un lien ! Quand Kylie Jenner poste une photo de son petit-déjeuner, ses abonnés ont l’intime conviction d’être avec elle, qu’on trouve ça exagéré ou non.

Autre stratégie efficace : celle de GoPro. Sur Instagram, le compte partage le contenu… de ses clients !

Le client est valorisé car sa publication est diffusée sur un compte avec une énorme communauté ! Donc ne soyez pas renfermé sur vous-mêmes, partagez le contenu des utilisateurs, commentez, likez, participez aux échanges sur le réseau social pour être une veleur sûre d’Instagram.

Pour Linkedin, c’est encore une fois une stratégie différente que vous allez devoir utiliser pour vous démarquer. Comme nous l’avons vu plus haut avec Winamax, une communication plus corporate est de rigueur. Prenons par exemple un des gourous du webmarketing qui regroupe plus de 380.000 abonnés sur Linkedin, Neil Patel :

Neil Patel post LinkedIn

Neil Patel partage une information récente sur des nouveautés Google en y mettant un commentaire prouvant son expertise : « petites entreprises en recherche d’astuces sur Linkedin, vous allez adorer cette info car elle va vous aider à gagner plus de leads et en plus c’est gratuit ! J’en parle sur mon blog. ». Au-delà de ça, il répond à la plupart des commentaires, renforçant cette impression d’accessibilité :

Devenir influenceur LinkedIn

La page de son entreprise tourne à « seulement » 15.801 abonnés.

Sur Linkedin, temple du Social Selling, les experts sont souvent plus suivi que les entreprises : leurs échanges et astuces sont plus attractifs. Valorisez votre savoir-faire, commentez les publications des personnes de votre cercle, créez le débat, rebondissez sur l’actualité de votre domaine !

Le constat est le même sur chaque réseau social, ce n’est pas vous qui choisissez ce que vous allez imposer comme message. Vous devez vous adapter et créer du contenu en fonction des attentes des utilisateurs.

Conclusion :

Comme depuis la nuit des temps (ou du moins, depuis les premiers jours des réseaux sociaux), pour être performant, que ce soit sur Linkedin, Instagram, ou n’importe quel réseau social, la qualité du contenu va être la priorité. Fixez-vous une ligne éditoriale et suivez là de manière drastique. Imposez-vous un calendrier éditorial, programmez vos publications, automatisez (mais intelligemment) et analysez vos performances pour… recommencer.

A force d’essayer de nouvelles choses, vous allez affiner votre communication dans le bon sens et devenir pertinent auprès des utilisateurs. Il n’y a pas de recette miracle, si ce n’est d’être réactif et de participer activement aux réseaux sociaux que vous aurez définis comme étant les plus pertinents. Publiez, likez, commentez, comme d’habitude, mais aussi comprenez les attentes de votre audience, superposez-les à votre capacité de création de contenu, soyez ambitieux et créatif, analysez vos résultats et tirez-en les bonnes conclusions pour devenir la star des réseaux sociaux !