Ressources STÆNK

Les bases d’un bon référencement Google

Le saviez vous ? Avoir un site au design moderne et de beaux visuels, c’est bien, mais cela ne vous rapportera rien s’il n’est pas visible auprès de votre cible et s’il ne se démarque pas de vos concurrents. En travaillant votre référencement Google, vous pourrez positionner votre site sur les mots-clés forts de votre business, ramener du trafic qualifié sur votre site et a fortiori, convertir. Dans cet article, nous révélons les prérequis essentiels d’un bon référencement web afin d’avoir un site SEO-friendly et qui applique les recommandations de Google. Dans cette démarche, nous allons voir :

💻 Qu’est-ce que le référencement Google ?

Il s’agit du référencement naturel ou SEO (Search Engine Optimization), c’est-à-dire l’ensemble des techniques utilisées par les moteurs de recherche pour classer les résultats qui sont affichés dans les pages de moteurs de recherche lorsque les internautes tapent une requête sur Google.

✅ Combien de temps faut-il pour référencer son site ?

Mettre en place les techniques SEO pour son site prend du temps : on estime que les résultats sont visibles pour un site internet à partir de 6 mois. Si cela peut sembler long, les résultats sont par la suite pérennes. En effet, en publiant du contenu de qualité sur votre site, vous allez réussir à positionner vos pages sur vos mots-clés cibles et drainer un trafic de qualité sur votre site, ce qui renverra un bon signal à Google. Vous pourrez ainsi positionner votre site comme un site d’autorité dans votre domaine.

💵 Le référencement Google est-il payant ?

Le référencement Google est gratuit : il vous suffit d’appliquer les bonnes pratiques du SEO communiquées par Google et accessibles librement ici. En soi, cela ne vous coûtera rien de mettre ces recommandations en pratique, mais si vous n’avez pas le savoir-faire en interne pour les mettre en place, il faudra dans ce cas vous tourner vers un expert SEO pour prendre en main le référencement de votre site.

Bien différencier référencement naturel et référencement payant

Il est essentiel de bien faire la différence entre référencement payant et référencement naturel. Souvent, les internautes connaissent ce qu’est le référencement payant : « Ah oui les annonces Google ! », « Tu payes Google pour acheter des mots-clés et te positionner dessus ». Eh bien non, ce type de référencement c’est bel et bien du SEA mais pas du SEO ! Le SEA (Search Engine Advertizing) est une stratégie publicitaire : les marques achètent des mots-clés aux enchères pour se positionner dessus en haut de page de Google : ce sont les résultats qui s’accompagnent de la mention « Annonce ».

Ce qui est pris en compte par Google pour afficher votre site web sur la requête (le mot-clé ou l’expression tapée par l’internaute dans son moteur de recherche) c’est l’enchère prévue par le client sur ce mot-clé dans son espace personnel Google Adwords. En d’autres termes, il s’agit de campagnes publicitaires achetées sur un mot-clé donné.

Le référencement naturel quant à lui englobe les résultats qui s’affichent directement après les annonces. La première position est détenue par le site qui arrive à se positionner en premier lieu sur le mot-clé tapé par l’internaute. Vous pouvez faire le test par vous-même en tapant le mot-clé principal de votre business, par exemple : « T-shirt personnalisé » et voir quel est le site qui s’affiche en premier lieu sur cette requête. Pour ne pas tronquer les résultats à cause de vos données d’historiques, faites le test dans une fenêtre de navigation privée, lancez votre moteur de recherche et tapez la requête. Si c’est votre site qui ressort dans les premiers résultats, félicitations ! Il faut maintenant parvenir à rester positionné sur ce mot-clé. Si votre site ne se positionne pas en première page de Google sur ce mot-clé, pas de panique, la lecture de cet article vous donne toutes les clés pour y parvenir !

Pourquoi faut-il travailler le SEO pour son site web ?

La réponse est toute simple : parce qu’à côté des 20 milliards de sites web crawlés (visités) tous les jours par Google, il est plus qu’essentiel de rendre visible son site pour émerger face à la concurrence. Nous parlerons plus en détails du fameux index de Google au cours de cet article, mais ce qu’il faut retenir c’est qu’à ce jour, Google a classé des centaines de milliards de pages web. Autant dire que Google choisira d’afficher les sites internet qui répondent aux recommandations SEO de base.

Travailler son SEO permet d’identifier les fameux mots-clés qui vont ramener du trafic sur son site web, c’est-à-dire qui vont permettre à un internaute d’être conduit à votre page web plutôt que sur un autre site. En faisant un audit sémantique, vous pourrez identifier les mots-clés à forte volumétrie et à faible concurrence sur lequel votre site peut se positionner. On recommande de travailler son référencement Google plus encore que le référencement Yahoo ou Bing car Google occupe en France une part majeure du marché : 60% de parts de marché en novembre 2019. Source StatCounter.

Une fois vos pages positionnées sur vos mots-clés, il faut parvenir à garder ses positions. Travailler son SEO au quotidien permet de gagner de la longévité sur le mot-clé, tout en gardant en tête que le site qui se positionne en première position sur la première page de Google récolte 65% des clics, celui en 2ème position, 25% et celui en 3ème position, 15%. Source Abondance.

Comment fonctionne l’indexation des sites internet sur Google ?

Pour comprendre la base d’un bon référencement Google, il faut définir le concept essentiel « d’indexation ». Par indexation, on désigne l’action du programme d’un moteur de recherche qui passe sur un site : le robot. On dit qu’il crawle le contenu d’un site pour l’indexer. Lorsque le robot de Google (appelé spider bot) indexe un site, cela signifie qu’il a visité, copié son contenu et l’a stocké dans les bases de données de Google.

Depuis 2003 il existe 2 index : un index principal et un index secondaire. L’index principal est composé des pages jugées par Google comme proposant le contenu le plus intéressant et le plus pertinent pour la requête. L’index secondaire est composé des pages de second choix et de moindre qualité comme par exemple les pages de contenu dupliqué.

Vous l’aurez compris, mieux vaut réussir à positionner vos pages dans l’index principal de Google. Pour savoir si les pages de votre site sont bien indexées par Google, effectuez la requête suivante dans votre barre de moteur de recherche : site:www.votresite.com. Google affichera le nombre de résultats obtenus sur cette requête, c’est-à-dire la liste des pages indexées de votre site.

Comment optimiser son site pour un bon référencement Google ?

Stratégie SEO : choisir les mots-clés rentables

Pour avoir un bon ranking sur Google, il est important de savoir comment communiquer avec l’algorithme. Pour cela, il faut identifier les mots-clés qui sont adaptés à votre business et vous permettront d’avoir suffisamment de trafic. C’est l’heure de vous mettre à la place des utilisateurs de Google ! Réfléchissez de la même manière pour déterminer quels sont les mots forts de votre domaine d’activité. Par exemple, si vous travaillez dans la mode enfant, misez sur « jupe fille orange », « robe cérémonie fille », « pantalon jean garçon », « vêtement enfant en ligne »… Si vous êtes dans l’industrie, optez pour des mots comme « ingénierie mécanique », « système frigorifique connecté », « fournisseur de tableau électrique »…

L’enjeu est d’avoir des mots clés précis (longue-traine) et non génériques. Que souhaite trouver une personne qui tape « Décoration » ? Des idées, de la déco, du linge de maison, des boules de Noël ? On ne connaît pas vraiment l’intention de recherche qui se cache derrière ce mot.

Si vous avez des difficultés à les choisir, l’outil de planification des mots clés ou Ubersuggest, vous indique tous les mots clés de votre domaine et leur volume de recherche mensuel.

Vous devez déterminer ces mots par rapport à votre entreprise et votre audience. L’objectif pour avoir un bon référencement est de créer un ensemble sémantique. Cela permet à Google de donner des indications sur le contenu de vos articles et de vos publications. Si je vous dis amphibien, plantes et étang, vous pensez à quoi ? Google écoute la sémantique 🙂

On vous conseille tout de même de ne pas en faire trop. Ne mettez pas que des mots–clés. Votre contenu sera imbuvable et les lecteurs ne prendront aucun plaisir à découvrir votre site. Pensez d’abord à vos lecteurs. Un bon contenu n’a pas besoin d’optimisation s’il a été rédigé avec logique.

Les critères SEO On-Site

Les critères On-Site sont les éléments de votre site sur lesquels vous pouvez agir simplement pour rendre votre site SEO-friendly :

  • Le balisage en Hn

Veillez à structurer le contenu de vos pages pour faciliter le chemin du robot au moment du crawl. La balise H1 doit être le titre principal de la page et la première balise qui apparaît sur une page. Du H1 découlent ensuite les balises H2, H3, H4, H5 et H6 qui viennent hiérarchiser le contenu du site. Avoir un bon balisage en Hn de son contenu facilitera le crawl des robots lors de leur visite sur votre site, ce qui permettra in fine à Google d’indexer facilement le contenu de vos pages.

  • Les balises Title et Méta-description SEO

Les balises Title et Méta-description permettent aux robots d’identifier facilement le sujet traité sur une page web. Elles apparaissent dans le code source de la page et dans les SERPs (les pages de résultats du moteur de recherche) lorsqu’un site se positionne sur la requête. Pour faciliter l’indexation de vos pages, insérez vos mots-clés dans les balises title et la méta-description. Pour les fiches produits et les pages de catégories d’un site e-commerce par exemple, il est indispensable de travailler ces balises pour que les pages puissent ressortir facilement dans les pages des moteurs de recherche. Ces balises n’ont pas d’impact direct sur le SEO mais agissent directement sur le taux de clics. En effet, des balises bien rédigées donnent envie à l’internaute de cliquer, ce qui va donc générer des visites sur la page. Comme les données de trafic sont prises en compte dans l’algorithme de Google, les balises ont donc une influence indirecte sur le SEO de votre site.

  • Les données structurées (ou Rich Snippets)

Les données structurées facilitent la compréhension de votre page par Google. Ce sont des données de type : auteur de l’article, date de publication, notation d’un article (les 5 étoiles pour un article de cuisine par exemple), photo du produit etc. Les données enrichies attirent l’oeil lorsqu’elles s’affichent dans les pages des moteurs de recherche, ce qui peut jouer sur le CTR et donc directement sur le trafic et indirectement sur le SEO ! Vous pouvez mettre en place facilement les données structurées sur schema.org.

  • Le maillage interne

Il s’agit d’un élément crucial en SEO, pourtant souvent négligé, à tort. Afin d’optimiser le positionnement de votre site dans les moteurs de recherche, il est essentiel que vous affichiez un contenu cohérent aux internautes et à Google. Le maillage interne illustre la pertinence et la cohérence du contenu en reliant les pages de même thématique entre elles. Les liens internes invitent l’internaute à poursuivre sa lecture, sa visite et ses achats. Il ne faut pas oublier que chaque page de site a un indice de puissance SEO et lorsque vous liez les pages entre elles, la page puissante va transmettre un peu de ce jus SEO à l’autre via les liens hypertextes. N’oubliez pas lors de votre maillage interne de mettre en place la balise breadcrumb, c’est-à-dire le fil d’Ariane, pour faciliter le chemin du robot sur votre site lors de son exploration.

  • La qualité du contenu éditorial

Certains sites privilégient la qualité de leurs visuels plutôt que celle de leurs textes : c’est une erreur cruciale en SEO. En effet, Google valorise le contenu éditorial de qualité, plus que les images. Pour cela, vous devez produire un contenu absolument unique, clair et qui délivre la bonne information à l’internaute. Écrire est un métier, aussi n’hésitez pas à faire confiance à un expert de la rédaction SEO pour produire le contenu optimisé de votre site web.

  • Les mots-clés pertinents et le champ sémantique associé

Pour référencer une page web, vous devez identifier les mots-clés SEO qui seront travaillés sur chaque page. Pour cela, vous pouvez faire un audit sémantique pour définir quel mot-clé vous allez travailler sur chaque page. Ensuite, définissez les pages mères sur lesquelles travailler un mot-clé, puis les pages filles et les pages soeurs reliées à ce mot-clé afin de couvrir tout le champ sémantique relié au mot-clé. Cette stratégie de cocon sémantique est une stratégie SEO à très fort potentiel qui assure un bon référencement Google.

  • Les images

Les images sont parfois le talon d’Achille des sites internet. En effet, certains visuels sont trop lourds et ralentissent le temps de chargement des pages. Il existe des plug-in à installer pour redimensionner vos images et les enregistrer dans un format léger pour le Web. Par ailleurs, n’oubliez pas de remplir les balises Alt pour toutes vos images : vous pourrez ainsi référencer vos images dans Google Images et ainsi acquérir du trafic vers votre site via vos images.

Les critères techniques SEO

Les critères techniques SEO sont partie prenante des critères On-Site mais appellent plus de savoir-faire techniques car ils touchent au code source du site. Pour un bon référencement Google, il est essentiel de mettre en place des améliorations techniques que Google va prendre en compte et valoriser au moment du référencement de votre site :

  • Optimiser les temps de chargement du site

Il est essentiel d’afficher le contenu de son site dans un bon délai, sinon l’internaute aura tendance à quitter le site sans visiter d’autres pages, ce qui augmente le taux de rebond.

  • Avoir un site responsive

Il faut que votre site soit responsive pour être lu aussi bien sur mobile, tablette que desktop.

  • Vérifier le niveau de profondeur des pages

La règle de base en SEO pour un site est que toutes les pages soient accessibles en 3 clics maximum depuis la page d’accueil.

  • Corriger les erreurs 404

Un trop grand nombre d’erreurs 404 renvoie un mauvais signal à Google et impacte le positionnement de votre site.

  • Remplir correctement le fichier robots.txt

N’oubliez pas de bloquer au crawl les pages qui n’ont besoin d’être explorées par Google et ainsi économiser le budget de crawl des spider bots.

  • Vérifier votre indexation

Faites le test pour vérifier que toutes les pages que vous souhaitez afficher sont bien indexées dans Google.

  • Mettre à jour son sitemap

Ce fichier permet de créer le chemin des pages à explorer et favorise leur indexation.

Les critères SEO Off-Site

Le référencement naturel Off-Site, également appelé Netlinking, est une stratégie qui prend en compte tous les éléments extérieurs aux pages web, à savoir :

  • La popularité du site

Tous les sites ont un indice de popularité et plus l’indice est élevé, plus le site est un site d’autorité selon Google. Les sites d’autorité dans un domaine sont les sites à fort trafic et qui produisent du contenu de qualité régulièrement. Si vous réussissez à obtenir un lien sur un site d’autorité pointant vers votre site, alors il transmettra un peu de cette autorité vers votre site et favorisera son référencement.

  • Les backlinks

Ce sont l’ensemble des liens qui pointent vers vos pages en provenance d’autres sites. Pour un référencement Google propre, il est essentiel que vous vérifiez la provenance de vos backlinks. Comme nous l’avons vu, chaque lien transmet un peu d’autorité du site, c’est valable également pour un site de mauvaise qualité : si vous recevez du lien de sa part, votre propre site pourrait en pâtir, notamment si le site qui vous fait du lien se fait pénaliser. Pour cela, surveillez la provenance de vos backlinks via des outils SEO comme Ahrefs ou au sein de votre espace Search Console. Si vous ne reconnaissez pas les sites qui vous font du lien, vous pouvez désavouer vos liens dans un fichier dédié au sein de votre espace Search Console.

Une chose à retenir : mieux vaut 1 lien de la part d’un site de qualité comme un média d’autorité dans votre domaine plutôt que 10 liens de sites sans aucune donnée de trafic.

  • Les ancres de liens

Faites attention à la qualité de vos ancres de liens. Ce sont les mots ou l’ensemble de mots sur lesquels vous insérez un lien hypertexte. Si vous faites trop de liens sur des mots-clés SEO, vous risquez d’être pénalisés. Il faut donc un bon ratio entre ancres optimisées et ancres naturelles, c’est-à-dire les expressions comme « en savoir plus », « cliquez ici », « plus d’infos ici » etc.

  • Le benchmark concurrentiel

Cette démarche d’observation et d’analyse des pratiques des autres sites web est essentielle pour comprendre le contexte et analyser la morphologie des SERPs. Cela vous permettra de mieux définir les performances à atteindre en fonction de la thématique (site non marchand) ou du marché (site e-commerce).

L’algorithme de Google

Les mises à jour régulières

Les algorithmes de Google permettent d’afficher des résultats pertinents aux internautes en fonction de leurs requêtes. Google met à jour régulièrement son algorithme. Certaines mises à jour ne sont que des changements mineurs, tandis que d’autres impliquent de modifier complètement sa stratégie SEO. Ces algorithmes permettent à Google de vérifier la pertinence du référencement naturel et de pénaliser les sites qui utilisent des techniques de SEO abusives.

Parmi les grandes mises à jour de l’algorithme de Google :

  • La mise à jour Google Panda en 2011 veillait à améliorer la qualité de ses résultats naturels et de mieux prendre en compte la qualité des contenus web.
  • Google Penguin en 2012 visait à sanctionner le netlinking de masse et l’usage abusif des ancres de liens.
  • En 2015, l’algorithme Google Mobile Friendly favorise le référencement naturel des sites mobile-friendly, compatibles avec les mobiles.
  • Google Colibri en 2013 et Google RankBrain en 2019 sont des mises à jour qui permettent de faire correspondre les requêtes des internautes aux contenus qui leur sont proposés dans les SERP.

Pour être au courant des mises à jour de l’algorithme, il est essentiel pour cela de faire de la veille SEO. En effet, on ne saurait continuer d’appliquer des recommandations de Google qui sont en réalité obsolètes depuis des mois voire des années. Pour cela, suivez les comptes des agences SEO qui communiquent sur le sujet et bien sûr le compte de Google pour vous tenir au courant en temps et en heure des critères qui ont évolué.

Les pénalités de référencement

Voilà un terme qui terrorise tous les sites internet et a fortiori les sites qui ont réussi à se positionner sur un mot-clé important de leur business. Les pénalités Google résultent des mises à jour de l’algorithme. Une chose à savoir : une pénalité n’est pas forcément algorithmique, elle peut également découler de la main de l’homme et plus particulièrement de la Google Quality Team. On appelle cela une action manuelle. Pour éviter d’être pénalisés, Google adresse aux webmasters ses consignes de bases, à consulter ici.

Si votre site est pénalisé, vous recevrez un message de Google dans votre espace Search Console, et dans ce cas, il s’agit d’une action manuelle de Google. Si vous avez une pénalité algorithmique, vous vous en rendrez compte suite à une forte chute de vos positions sur vos mots-clés ainsi qu’une chute brutale de votre trafic.

Ce qu’il faut absolument retenir

Le SEO, ce n’est rien de moins que du bon sens. Pour avoir un site bien positionné dans les SERPs, il faut travailler un contenu de qualité et unique sur son site. Le contenu que vous affichez sur votre site doit être facilement accessible pour les robots comme pour les internautes, donc il faut veiller à bien structurer son contenu et faciliter au maximum le chemin des robots sur la page via un bon balisage, en instaurant un fil d’Ariane, en indiquant aux robots ce qu’ils peuvent crawler sur votre site ou ce qu’ils peuvent s’économiser dans leur budget de crawl. Enfin, n’oubliez pas que votre site évolue sur la toile, en lien avec d’autres sites : pour cela veillez à la qualité des liens que vous recevez pour bénéficier du jus SEO des sites d’autorité dans votre domaine et votre thématique en particulier. Soyez patients, car un bon référencement s’acquiert avec du temps et un travail qualitatif !

Sources :

https://support.google.com/webmasters/answer/35769?hl=fr
https://support.google.com/webmasters/answer/7451184?hl=fr
https://support.google.com/webmasters/answer/9044175?hl=fr
https://gs.statcounter.com
https://www.abondance.com/20181127-38461-taux-de-clic-dans-les-resultats-de-recherche-google-etude.html
https://optimiz.me/indexation-comprendre-le-fonctionnement-de-lindex-google/
https://backlinko.com/search-engine-ranking

à propos de l'auteur.e : Swann Le Moigne

Leave a Reply

Your email address will not be published. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIVRES BLANCS

TOP 10 STRATÉGIE WEBMARKETING

Découvrez les 10 meilleures stratégies webmarketing en 2020. De la stratégie d'entreprise à l'exécution, gagner en efficacité opérationnelle.

BOOSTER SON REFERENCEMENT

Téléchargez notre livre blanc et découvrez l'ensemble du processus pour optimiser le référencement de votre site sur les moteurs de recherche.